Jeu de sombre

Date de l'événement : 
Dimanche 11 novembre 2012 - 08:30
Jusqu'au : 
Vendredi 14 décembre 2012 - 20:00
Lieu : 
Bibliothèque Gergovia
Type : 
Auteur : 
Yves Gautheron et Jean-Luc Nizieux

Fort de son succès, l'exposition est prolongée jusqu'au 14 décembre 2012.

Pour sa première exposition, la bibliothèque Gergovia a le plaisir d'accueillir les photographes :

Yves Gautheron et Jean-Luc Nizieux

Yves GautheronNé à Riom en 1978, Yves GAUTHERON travaille comme informaticien au Centre des Langues et du Multimédia de l’Université Blaise Pascal.
Il aime particulièrement la parcimonie et l’étrangeté de la lumière et des éclairages de la nuit. Il a débuté en photographie comme amateur voici une dizaine d’années. Ses travaux visent avant tout à restituer l’atmosphère tantôt mystérieuse, tantôt onirique qu’une déambulation nocturne peut offrir à l’imagination. Avec « Jeu de sombre », il synthétise cette recherche. Ici, la lumière est saisie avec économie pour dessiner des paysages d’ombres où la couleur s’efface. Loin de vouloir montrer la nuit de manière oppressante, il cherche avant tout à entraîner le spectateur dans un monde imaginaire où jour et nuit se défient,  où les êtres irréels accompagnent le marcheur nocturne. Les scènes sont souvent dépeuplées, à l’écart des empreintes humaines ; le spectateur est amené loin de ses repères pour être confronté à ses émotions ataviques.

Né à Clermont-Ferrand en 1958, Jean-Luc NIZIEUX travaille comme informaticien au sein du PRES Clermont-Université. Il pratique la photographie depuis une trentaine d’années en tant qu’amateur. Il se donne pour Jean-Luc Nizieuxseule ambition de proposer un certain regard décalé, parfois sombre à l’imagination du spectateur. C’est ainsi qu’il aime fixer les lieux improbables, les architectures incertaines, délaissées ou méprisées du promeneur trop pressé. A ces témoins sur lesquels même  la lumière se fait parcimonieuse, il soustrait encore de la couleur ou alors il les nimbe d'un voile léger comme pour renforcer leur discrétion. Ces photos, réalisées au gré de déambulations auvergnates, ne nécessitent pas de technique ou de matériel sophistiqués. Seuls le labo et la chimie de naguère ont fait place au capteur, à la tablette et l'écran.

 

 

Galerie photo

Photos de l'exposition

Image d'illustration de l'événement